Revue de presse

Tarek, fondateur du magazine Paris Tonkar, expose pour la première fois à Rennes

See on Scoop.itTarek artwork

Pour la première fois, Tarek Ben Yakhlef, homme à multiples casquettes –photographe, dessinateur, reporter, écrivain, peintre, fondateur du magazine Paris Tonkar, etc.- expose à Rennes, dans la galerie de l’escalier, des Ateliers Terre et Feu, située à 9, rue Poullain Duparc. Ne pas s’étonner : au même endroit, il y a aussi le magasin LTM qui vend des pelotes de laine. Le lieu d’exposition, aux murs blancs et biscornu, se situe dans la boutique, à gauche quand on descend l’escalier.

Collage

La vingtaine de tableaux de l’artiste sont accrochés dans la galerie, regroupés sous le thème commun « Men at work #111 », jusqu’au 5 décembre. Explications de cet artiste qui se qualifie comme discret mais qui a des choses à dire.

« Donner une identité à [un] bonhomme standardisé »

Toiles multicolores où écritures et peinture se mélangent. Au premier coup d’œil, le badaud peut trouver cela enfantin. Le bonhomme masculin ou féminin qui se trouve partout dans les lieux publics, sont récurrents sur les œuvres de Tarek Ben Yakhlef, présentées à la galerie LTM. Seuls 2 tableaux de l’exposition mettent en scène d’autres êtres vivants ou non, un canard (Duck 1er) et une tête de mort (Hard Skull). Le projet de ce travail artistique a germé il y a deux ans, quand il a commencé à coller ce petit individu dans la rue. « J’aimais l’idée de donner une identité à quelque chose de standardisé comme ce personnage. (…) Et le coller là où on ne l’attend pas. Dans une ferme, par exemple, ou dans une rivière en Guyane », explique Tarek.

See on lavierennaise.fr